Archive pour la catégorie ‘Cuisine du terroir’

Gratin de Crozets

Voilà longtemps que le paquet de crozets m’attend…suite je crois à une lecture sur un risotto de crozets…mais la vu que ce plat devait être réchauffé…

Gratin de crozets

Un nouvel aliment sympa et on ne sent pas du tout le sarrasin.

Pour 6 personnes:

-1 paquet de crozets de Savoie

-1 paquet de lardons fumés

-25 cl de crème épaisse

-de la fleur de thym(ou du thym)

-250g de tome de Savoie.

Préchauffer le four à 170°

Faire bouillir la crème dans une casserole,comme je n’avais pas de fleur de thym,j’ai fait infuser du thym séché dans une boule à thé.laisser la crème réduire d’1/3.

Faire cuire les crozets comme indiqué sur l’emballage.

Râper la tome de Savoie.

Faire suer les lardons dans une poêle et les dégraisser.

Dans un plat superposer:

Crozets,lardons,crème infusée au thym et tome râpée.

Enfourner pour 25 minutes.

Gratin de crozets

Print Friendly

Endives au saumon

Endives au saumon fumé

Pour une fois que je trouve un légume qui nous convient…mais je voulais varier le plaisir et remplacer le jambon par du saumon.

Bien sur au moment de faire la recette, je n’avais pas les bons ingrédients donc j’ai refait la mienne en espérant que le résultat soit à la hauteur.

Personnellement j’ai beaucoup aimé, l’Homme préfère la version « jambon »….

Endives au saumon fumé

Print Friendly

Boeuf Bouguignon et reprise de travail

Et oui, il fallait s’y attendre et s’y préparer, il a bien fallu reprendre le chemin du bureau.

J’ai passé 6 mois merveilleux avec mon petit garçon mais à court de congés il a bien fallu revenir et surtout repenser toute l’organisation, avec N°2 qui va maintenant à l’école, N°3 chez la nourrice et une nouvelle fiche de poste qui se dessine à l’horizon….du coup mon mot d’ordre de cette rentrée c’est PLA-NI-FI-CA-TION!

Du coup j’essaie de préparer un maximum de plat le weekend  pour ne pas avoir à cuisiner le soir et profiter de mes gars!En plus avec le temps de dingue et les tempêtes à répétition que nous avons depuis plus d’un mois, les plats d’hiver et réconfortants sont à l’honneur!

En plus le « petit magasin » à coté de la maison à ouvert un rayon boucherie, avec un vrai boucher qui conseille du coup ce dimanche avant d’aller courir, j’ai mis mon bourguignon à mijoter!

D’après une recette de B.LOISEAU(parce que j’ai complétement oublié de rajouté les champignons  et que j’ai franchement simplifié mais c’était délicieux quand même)

Boeuf Bourguignon

· 1 kg de paleron de bœuf

· 200 g de carottes

· 200 g de champignons de Paris

· 200 g de poitrine demi-sel

· 2 gousses d’ail

· 20 g de beurre

· Bouquet garni

· 1 litre de Bourgogne rouge

· 10 cl d’huile

· Poivre du moulin

· Sel

· 2 oignons

Préparer la marinade 12 h à l’avance.

Éplucher les carottes et les gros oignons. Les émincer grossièrement. Parer la viande (si nécessaire) et la couper en morceaux de 70 g environ (3 à 4 cm de section).

Mettre dans un grand plat creux les carottes, les oignons et la viande. Recouvrir le tout de vin rouge et placer le récipient au réfrigérateur durant 12 h.

Cuire le bœuf bourguignon. Égoutter séparément la viande et les légumes. Recueillir le vin. Chauffer 3 cuillères à soupe d’huile dans une sauteuse et y faire colorer les morceaux de viande pendant 5 min. Assaisonner de sel et de poivre du moulin. Puis ajouter la garniture de légumes marinés. Laisser cuire encore 4 min.

Jeter la graisse de cuisson de la sauteuse. Ajouter le vin rouge, les gousses d’ail écrasées et le bouquet garni. Porter à ébullition, puis écumer. Assaisonner très légèrement avec du sel et du poivre du moulin (attention à ne pas trop saler car la sauce va réduire en cuisant et donc se corser !).

Couvrir la sauteuse et faire mijoter à feu doux pendant 2 h 30 à 3 h. Durant cette cuisson, remuer plusieurs fois avec une spatule en bois. Si, en cours de cuisson, la sauce semble trop concentrée, ajouter un peu d’eau pour que le liquide de cuisson atteigne les 3/4 de la hauteur des morceaux de viande.

Faire blanchir les lardons, les égoutter et les ajouter à la sauteuse.

Éplucher et laver les champignons de Paris. Les égoutter et les découper en quartiers. Les faire sauter avec 1 cuillère à soupe d’huile, à la poêle. Les assaisonner en fin de cuisson, puis les égoutter sur du papier absorbant.

Réchauffer le bœuf bourguignon une dernière fois à feu vif. Ajouter la garniture de lardons et de champignons. Servir bien chaud dans un plat creux, accompagné de pâtes.

Boeuf bourguignon

Print Friendly

Velouté de fèves

Une pause « légumes » dans la saga pommes!

Fèves

Je ne connaissais pas cette légumineuse jusqu’à récemment ou je l’ai gouté lors d’un de mes diners entre « filles »(tous les 3e jeudis du mois, nous choisissons à tour de rôle un restaurant pour souffler un peu et médire beaucoup!). J’ai aimé son gout doux et légèrement sucré.

Le seul bémol, l’épluchage fastidieux!

Pour 2 bols:

-250g de fèves épluchées

-1 oignon

-vert d’un poireau

-100g de lardons

Eplucher et détailler l’oignon.

Le faire blondir dans une casserole.Une fois coloré ajouter le vert du poireau(préalablement lavé et coupé), les fèves.Faire revenir 10 minutes à feu doux.Puis ajouter les lardons.

Velouté de fèves

Couvrir d’eau et ajouter 1/2 bouillon cube(car les lardons sont déjà très salés). Faire mijoter pendant 20 minutes.

Mixer et servir avec un filet d’huile d’olive.

Velouté de fèves

Print Friendly

Pissaladière

Pour faire plaisir aux amoureux des oignons et des anchois (et mon amoureux donc…pas contre pour l’amour vu l’haleine, vaut mieux oublier!)

Pissaladière

-1 pâte à pizza

-1 kilo d’oignons

-huile d’olive

-2 c à s de sucre

-anchois

-olives

Peler et émincer les oignons(ou ouvrez un sachet d’oignons surgelés…)

les faire suer dans une poêle chaude pour faire évaporer l’eau puis ajouter 5 c à s d’huile d’olive,(j ‘ai utilisé celle ramené du Sud de la France par mes parents), le sucre et laissé cuire à feu doux(ils faut qu’ils soit couleur brune)

préchauffer le four à 240°.

Etaler la pâte, disposer les oignons dessus, les anchois, les olives et enfourner pour 10 minutes.

Sortir la pissaladière du four, baisser à 200° et réchauffer de nouveau 10 minutes.(et ne pas l’oublier…hum hum…)

Print Friendly

Archives